Thèmes Marquer toutes lesDécochez toutes les nouvelles

Actualités Imprimer RSS

Hommage aux victimes des camps de l’Allemagne nazie et du goulag de l’Union soviétique de Macikai

Créé 2020.09.25 / Mis à jour: 2020.09.25 15:26
      Hommage aux victimes des camps de l’Allemagne nazie et du goulag de l’Union soviétique de Macikai
      Hommage aux victimes des camps de l’Allemagne nazie et du goulag de l’Union soviétique de Macikai
      Hommage aux victimes des camps de l’Allemagne nazie et du goulag de l’Union soviétique de Macikai
      Hommage aux victimes des camps de l’Allemagne nazie et du goulag de l’Union soviétique de Macikai

      Le 25 septembre, à Macikai (région de Šilutė), a eu lieu une cérémonie d’hommage aux victimes des camps de prisonniers de guerre de l’Allemagne nazie et du goulag de l’Union soviétique, en activité entre 1941 et 1955.

      « L’histoire des camps de Macikai reflète symboliquement la tragédie de deux régimes totalitaires : le nazisme et le stalinisme. C’est un endroit que peu connaissent même en Lituanie. Il doit être étudié, aménagé et perpétué. Nous devons créer à Macikai un nouveau centre de promotion de la mémoire historique, important pour la mémoire historique tant de la Lituanie que des pays étrangers », a déclaré le ministre Linas Linkevičius.

      En activité durant 15 ans à Macikai, les camps des deux régimes totalitaires européens ont utilisé les mêmes bâtiments et infrastructures pour l’emprisonnement et la torture des personnes. Il y a un endroit similaire en Pologne. La plupart des victimes des camps de Macikai sont morts des tortures subies ou ont été fusillés : leurs fosses communes sont encore retrouvées à différents endroits de la région de Šilutė.

      Des citoyens de plus de vingt pays ont été emprisonnés, torturés et sont morts à Macikai. En 1941-1944, pendant l’occupation de l’Allemagne hitlérienne, il y avait ici le camp de prisonniers de guerre « Stalag luft VI », où étaient emprisonnés des Américains, des Britanniques, des Belges, des Canadiens, des Polonais, des Français, des Australiens et des prisonniers de guerre soviétiques. En 1944-1946, les Soviétiques y ont emprisonné des Allemands, des roumains, des Hongrois, des Autrichiens, des Néerlandais, des Polonais, des Tchèques, des Danois, des Belges, des Yougoslaves, des Portugais et des Grecs. Dans ce camp de prisonniers de guerre a été installé en 1945 le camp du GOULAG de Šilutė (Macikai), où ont été emprisonnés jusqu’en 1955 les citoyens lituaniens qui n’étaient pas convaincus par le pouvoir d’occupation soviétique : professeurs, ecclésiastiques, personnalités culturelles, soutiens des partisans, agriculteurs ne remplissant pas leurs obligations, échappés de la déportation.

      L’Allemagne nazie et l’Union soviétique ont créé sur le territoire lituanien tout un système de camps entre 1939 et 1955 : un réseau de 12 camps pour les prisonniers de guerre a été créé en Lituanie à l’époque nazie et 36 camps de l’Union soviétique ont été en activité en Lituanie entre 1944 et 1955 non seulement pour les prisonniers de guerre mais aussi pour la population civile.

      Lors de la cérémonie, il a aussi été hommage aux dépouilles de la fosse commune trouvée dans le village d’Armalėnai (région de Šilutė) qui ont été transférées il y a un mois dans le cimetière des camps de Macikai. Il y a quelques années à Armalėnai, une fosse commune de prisonniers de guerre du camp de l’Allemagne nazie a été trouvée sous le revêtement de la route. Cette année, des fouilles archéologiques ont été effectuées et environ 1 200 dépouilles de prisonniers ont été exhumées. Ils ont été inhumés près de l’ancien cimetière des camps de Macikai. Lors de la cérémonie, ils ont été bénis par le président de la conférence épiscopale de Lituanie Son Exc. l’archevêque métropolite de Vilnius Gintaras Grušas, Son Exc. l’évêque des évangélistes de Lituanie Mindaugas Sabutis et Son Exc. l’évêque de Trakai des orthodoxes de Lituanie Amvrosijus.

      Des fouilles archéologiques des fosses communes de l’époque du goulag de l’Union soviétique de Macikai commenceront prochainement.

      Soulignant l’importance historique et internationale de ce complexe, le ministère lituanien des Affaires étrangères a commencé à soulever la question de la perpétuation du lieu en 2017. La municipalité de la région de Šilutė, le centre de recherches sur le génocide et la résistance des habitants de la Lituanie, le département du patrimoine culturel et la chancellerie du Gouvernement travaillent ensemble avec cohérence à la préparation d’un plan d’aménagement des camps. Le Gouvernement a approuvé ce plan l’an dernier.

       

      Recevoir la lettre d’information